Merci de ne PAS poster de messages concernant la vente d'un organe et comportant des coordonnées téléphoniques, e-mail, etc. La loi française interdit la vente d'organes.

Diagnostiquée en état de mort cérébrale, une femme se réveille

"En Australie, Gloria Cruz, une femme de 51 ans, victime d'un accident vasculaire cérébral dans son sommeil, le 7 mars 2011, s'est réveillée après presque 3 semaines de coma. Les médecins du Royal Darwin Hospital où elle avait été emmenée en urgence l'avaient diagnostiquée en état de mort cérébrale. Ils avaient expliqué à son mari Tani que son cas était 'sans espoir' et qu'elle allait probablement mourir dans les 48 heures.
Bien qu'un médecin ait alors recommandé de retirer le respirateur pour laisser Mme Cruz mourir, son mari avait refusé : 'un miracle pourrait encore se produire'. Il avait demandé un délai de 48 heures aux médecins. Plus tard, un médecin l'avait appelé pour demander de nouveau son accord pour débrancher le respirateur.

Après 2 semaines, un tube a été inséré dans la bouche de Gloria Cruz pour lui permettre de respirer et le respirateur a été éteint. Trois jours plus tard, elle s'est réveillée de son coma à la grande surprise du personnel de l'hôpital. 'C'est un miracle', s'est exclamé un médecin extrêmement surpris. 'Je suis heureux que mon diagnostic ait été faux', a-t-il dit au mari de la patiente. Ce dernier a expliqué que sa famille n'a jamais perdu espoir. Mme Cruz est aujourd'hui en voie de guérison. "
(Ntnews.com (Nigel Adlam) 11/05/11 - The Australian.com.au 11/05/11)
Pour rappel : la "mort cérébrale" ou "mort encéphalique" permet de signer un constat légal de décès, afin de prélever des organes vitaux (don d'organes) ...
http://www.genethique.org/revues/revues/2011/Mai/16_05_11.html#1

1 commentaire:

Catherine a dit…

Témoignage similaire en France, grand public cette fois-ci :

http://www.wat.tv/video/survivante-3fuaf_2flv7_.html

Le diagnostic de mort encéphalique (ME) est-il fiable ? La question fait débat au sein de la communauté médicale internationale.