Merci de ne PAS poster de messages concernant la vente d'un organe et comportant des coordonnées téléphoniques, e-mail, etc. La loi française interdit la vente d'organes.

Une Ecole Européenne des Sciences de la Transplantation à Nantes

Dans le cadre de la candidature de Nantes pour la création d’un IHU Création à Nantes de la première Ecole Européenne des Sciences de la Transplantation en collaboration avec l’Imperial College de Londres et l’Université de Barcelone, en partenariat avec NOVARTIS.

Nantes, 1 Décembre 2010 - "Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nantes, l’Université de Nantes et l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes (Oniris), soutenus par Nantes Métropole, la région des Pays de la Loire, Atlanpole Biotherapies et le PRES UNAM propose la création d’un IHU 'Centre Européen des Sciences de la Transplantation et de l’Immunothérapie'. Nantes s’affirme comme le grand centre de soin, de recherche et d’enseignement intégré en Europe dans le domaine des greffes de tissus, de cellules et de gènes, en créant la première Ecole Européenne des Sciences de la Transplantation (the European School of Transplantation Sciences ou ESTS) en partenariat avec Novartis et en collaboration avec l’Imperial College de Londres et l’Université de Barcelone.
'Depuis l’annonce de notre candidature en Avril dernier, le site de Nantes a multiplié les collaborations, académiques ou industrielles et a reçu plusieurs distinctions qui ont permis de renforcer son positionnement dans les sciences de la transplantation et de l’immunothérapie au plan mondial. Cette école, la première en son genre, vient confirmer la dimension européenne de notre enseignement, en partenariat avec un industriel de poids, Novartis qui s’est proposé pour être membre fondateur de l’IHU de Nantes, et en collaboration avec 2 des meilleures universités européennes', a commenté Jean-Paul Soulillou, Porteur du projet IHU de Nantes.
L’Ecole Européenne des Sciences de la Transplantation (ESTS) s’adresse aux étudiants en médecine et aux doctorants, mais aussi aux professionnels de la santé qui souhaitent améliorer leurs connaissances ou aborder de nouveaux métiers dans le domaine des Sciences de la Transplantation et de l’Immunothérapie. L’ESTS offre une palette de programmes spécifiques (un PhD Européen en Sciences de la Transplantation ; une spécialisation en sciences de la vie dans le cadre de l’Executive MBA IHU / de l’Ecole de commerce Audencia ; le premier diplôme de télémédecine en France ; un programme de médecine translationnelle, des séminaires annuels de réputation internationale dont NAT - Nantes/Actualités/Transplantation - et des sessions semestrielles organisées autour de professeurs invités de renommée mondiale."

Parmi les programmes spécifiques :
1. la création d’un PhD européen en Sciences de la Transplantation (coordination : professeurs R. Josien / Mohty), en partenariat avec le Bellvitge University Hospital, Barcelone (Pr. Joseph Grinyo), et Imperial College et l’hôpital Hammersmith de Londres (Pr Jane Apperley). Ce programme est prévu pour démarrer en 2011 ;
2. une spécialisation en sciences de la vie dans le cadre de l’Executive MBA IHU / l’Ecole de commerce Audencia, incluant 2 semaines de séminaire avec un partenaire international. Ce programme a commencé en septembre de cette année ;
3. la création du premier diplôme de télémédecine en France 'Telemedicine, Management, Ethics & Planning' en collaboration avec ANTEL (l’Association Nationale pour le Développement de la Télémédecine) qui sera lancé en 2011 et sera dédié aux praticiens et autres professionnels de la santé (Profs J. Dantal et M. Giral);
4. un programme de médecine translationnelle et la création d’un statut hospitalier pour l’étudiant issu des filières scientifiques. Ce nouveau système permet, pour la première fois, à un étudiant de la filière sciences de passer une semaine tous les 2 mois en hôpital et d’avoir une expérience clinique au cours de son PHD. Ce programme, expérimental depuis 2 ans, connait un grand succès parmi les étudiants et a été co-signé par le directeur général de l’INSERM, le Président de l’Université de Nantes et le directeur de l’hôpital de Nantes.

Rayonnement mondial et distinction des équipes de Nantes

Prix de La Recherche du Monde 2010
Depuis treize ans, Le Monde soutient les jeunes chercheurs et la recherche et a lancé le Prix Le Monde de la recherche en vue de valoriser les travaux de jeunes chercheurs francophones susceptibles d’influencer notre environnement scientifique, économique, social et/ou artistique. Nicolas Poirier, post-doctorant à l’ITUN-INSERM UMR 643, a reçu le Prix Le Monde de la recherche 2010 pour ses résultats obtenus, des travaux de recherche dirigés par le Pr Gilles Blancho, Directeur de l’Institut de Transplantation en Urologie et Néphrologie (ITUN) et le Dr Bernard Vanhove, Directeur de Recherche (DR2) CNRS, UMR 643 et en partenariat avec TcL Pharma.

A propos du projet IHU de Nantes
Dans le cadre des appels d’offre du Grand Emprunt, le CHU et l’Université de Nantes, avec le soutien de Nantes Métropole et de la Région des Pays de la Loire, proposent la création d’un IHU (Institut Hospitalo-Universitaire) intitulé : 'European Center for Transplantation Sciences and Immunotherapy'. Le projet translationnel est centré sur le malade et axé sur le traitement de maladies gravissimes par la transplantation d’organes, de cellules et de gènes, ouvrant de nouvelles frontières en médecine régénérative avec une interface unificatrice majeure : l’immunologie. Avec la première activité cumulée européenne en greffes de reins et un leadership en greffes de pancréas, de cellules souches hématopoïétiques, ainsi qu’un ambitieux programme de thérapie cellulaire et génique (partenariat AFM), le projet, piloté par le Pr. Jean-Paul Soulillou, regroupe des départements cliniques, cinq Unités Inserm/INRA/Université et une Ecole Nationale Vétérinaire et fédère plus de 1000 personnes. Pour la première fois en Europe, ce projet réunit des groupes travaillant dans le domaine des greffes d’organes et des cellules souches hématopoïétiques mais aussi sur les nouvelles frontières : cellules souches (allo ou xénogéniques) ou gènes thérapeutiques. Le projet prévoit la création de nouvelles entreprises et de 800 emplois hautement qualifiés à 10 ans. Des partenariats industriels clés sont développés avec des biotechs locales (9 créées dans le périmètre IHU) ainsi qu'avec des groupes industriels majeurs (groupe Grimaud, LFB, Roche et Novartis)."

Contacts presse
ALIZE RP
Caroline Carmagnol
caroline@alizerp.com
Anne-Sophie Cosquéric
Anne-sophie@alizerp.com
CHU de Nantes
Sandrine Delage
Sandrine.DELAGE@chu-nantes.fr
Atlanpole Biotherapies
Emilie Ménoury
menoury@atlanpole.fr

Source :
http://www.gazettelabo.fr/breves/breves.php?id=1226

1 commentaire:

Catherine a dit…

Très intéressant !!