Merci de ne PAS poster de messages concernant la vente d'un organe et comportant des coordonnées téléphoniques, e-mail, etc. La loi française interdit la vente d'organes.

Des cellules SPi sans intégration virale grâce à un vecteur adénoviral

"Des Américains ont obtenu des cellules souches pluripotentes induites (cellules SPi) par reprogrammation de cellules adultes de souris, sans recourir à l'intégration d'un virus dans le génome cellulaire. Cette nouvelle approche, qui utilise un adénovirus non intégrant pour exprimer de façon transitoire les facteurs de reprogrammation, élimine le risque de mutagenèse d'insertion associé aux cellules SPi produites jusqu'ici."

Source :
Le Quotidien du Médecin

2 commentaires:

Catherine a dit…

Voir aussi : "Des cellules souches sans effets secondaires" :
http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5831

Catherine a dit…

"Un nouveau procédé plus sûr de production de cellules souches pluripotentes" :

WASHINGTON (AFP) — "Des chercheurs américains ont développé une technique de reprogrammation de cellules de la peau en cellules souches pluripotentes présentant moins de risque, une avancée au potentiel important pour la mise au point de thérapie régénérative, selon des travaux publiés jeudi.

Ils ont utilisé un virus commun responsable du rhume comme vecteur de gènes pour transformer des cellules ordinaires de la peau de souris en cellules souches ayant des propriétés similaires aux cellules souches embryonnaires.

Contrairement aux rétrovirus utilisés jusqu'ici comme vecteur des protéines induisant la transformation des cellules ordinaires en cellules souches, les virus responsables du rhume n'altèrent pas le génome des cellules ainsi créées chez les animaux de laboratoire. Ces altérations provoquaient des tumeurs.

Ces travaux, parus dans la revue Science datée du 26 septembre, montrent que cette technique permet de produire des cellules souches sans que celles-ci ne soient irrémédiablement génétiquement endommagées.

Si cette nouvelle technique peut être appliquée aux cellules humaines, elle représenterait un potentiel de traitements prometteur pour combattre nombre de maladies aujourd'hui incurables, souligne le Dr. Matthias Stadtfeld de la faculté de médecine de l'Université de Harvard (Massachusetts, nord-est), le principal auteur de ces travaux.

Les cellules souches embryonnaires ont la capacité de devenir n'importe quelles cellules de l'organisme, cardiaques, sanguines, cérébrales ou pulmonaires.

Des cellules souches obtenues par reprogrammation de cellules ordinaires de la peau ont déjà donné de bons résultats sur des modèles animal pour réduire les symptômes de la maladie de Parkinson et de la drépanocytose, une forme d'anémie, notent ces chercheurs.

Il est donc très possible que cette découverte puisse avoir chez l'homme les mêmes applications thérapeutiques, ajoutent-ils.

Toutefois ces chercheurs soulignent l'importance de déterminer si les cellules souches humaines générées à l'avenir avec cette nouvelle méthode seront aussi pluripotentes que les cellules souches embryonnaires pour des applications cliniques.

Au cours des derniers mois, plusieurs équipes de chercheurs ont fait part de découvertes de gènes pouvant métamorphoser des cellules ordinaires de la peau en cellules souches pluripotentes dotées des caractéristiques des cellules souches embryonnaires.

Ces avancées permettent d'éviter de recourir à des embryons ou au clonage pour les produire.

L'utilisation d'embryon pour obtenir ces cellules, autrement difficiles à produire, est très controversée, notamment aux Etats-Unis.

Le président George W. Bush, faisant valoir des raisons morales et religieuses, a interdit en 2003 l'utilisation de fonds fédéraux pour conduire des recherches sur de nouvelles lignées de cellules souches embryonnaires."

Source :

http://afp.google.com/article/ALeqM5iDAcFtQq5bbZIubrRh9VANLZEAhQ