Merci de ne PAS poster de messages concernant la vente d'un organe et comportant des coordonnées téléphoniques, e-mail, etc. La loi française interdit la vente d'organes.

Première mondiale à l’AP-HP : une triple greffe mains et face

"Un patient d’une trentaine d’années, gravement brûlé à la suite d’un accident, a reçu ce week-end une triple greffe des deux mains, du haut de la face et du cuir chevelu. Il s’agit d’une première mondiale, qui s’est déroulée à l’hôpital Henri-Mondor (AP-HP)."

"Plus de 40 personnes auront été mobilisées pendant une trentaine d’heures d’intervention pour réaliser cette première mondiale : une triple transplantation, des deux mains et de la face, destinée à permettre à un jeune homme de 30 ans, gravement brûlé, de retrouver une vie relativement normale.

L’opération a été réalisée à l’hôpital Henri Mondor (AP-HP) par les équipes du Dr Christian Dumontier (Saint-Antoine, AP-HP) pour les mains, et des Pr Laurent Lantieri et Jean-Paul Méningaud (Henri-Mondor, AP-HP) pour la face. Dans un premier temps, les chirurgiens ont prélevé les greffons, puis réalisé une transplantation des mains et des avant-bras. Dans un second temps, ils ont greffé le nez, les pommettes, les oreilles, les paupières inférieures et supérieures, le front et tout le cuir chevelu jusqu’à la base de la nuque.

Pour cette intervention unique, 20 chirurgiens et 10 anesthésistes ont dû se relayer. L’équipe d’anesthésie a endormi le patient et contrôlé parfaitement son état pendant 30 heures, ce qui est en soi une prouesse. C’est la première fois au monde qu’une telle surface est greffée à ce niveau. En particulier, la greffe des paupières présentait jusqu’à aujourd’hui des difficultés techniques trop importantes pour être réalisée. Il s’agit de la sixième greffe de la face dans le monde et de la première greffe bilatérale des avant-bras réalisée à l’AP-HP.

Le patient avait été gravement brûlé suite à un accident en 2004. Les graves séquelles dont il souffrait au niveau du visage et des mains lui interdisaient toute vie sociale. Il était inscrit en liste d’attente depuis un an, et suivi à l’hôpital Henri-Mondor (AP-HP). Il est actuellement en réanimation, sous surveillance étroite, et bénéficie également d’un suivi immunologique, destiné à éviter le rejet des greffons.

Cette greffe aurait été impossible sans l’accord de la famille du donneur, qui a été informée au préalable de la nature du prélèvement. Pour la suite, un suivi pluridisciplinaire sera effectué par les différentes équipes de l’AP-HP, afin de permettre l’adaptation des greffons, le suivi médical et l’accompagnement psychologique du patient."

Source :
http://www.lewebzine.aphp.fr

2 commentaires:

Melly a dit…

Mais...jusqu'où vont-ils aller ? !

de vrais sorciers, aux dépens des malades ;
et le compassion pour le donneur-volé (consentement arraché à la famille avec harcèlement mauvaise conscience) ..?

je m'en vais faire un de ces jours un lien vers ce blog... sur le mien (qui n'a pourtant rien à voir - mais je suis concernée par .... un proche -

www.fameusefamille.com

Melly

Catherine a dit…

Cette prouesse chirurgicale, devant laquelle tout citoyen raisonnable croyant au progrès a le devoir de s'incliner, me laisse tout de même un arrière-goût amer : monstrueux fantasme de "Frankenstein libéré"... Devrais-je culpabiliser ? "Progrès, quand tu nous tiens..."