Merci de ne PAS poster de messages concernant la vente d'un organe et comportant des coordonnées téléphoniques, e-mail, etc. La loi française interdit la vente d'organes.

"Un contact IRM dans le coma"

"Grâce à l'IRM fonctionnelle, des médecins belges et britanniques ont constaté chez quelques patients en état végétatif ou de conscience minimale un certain niveau d'activité cérébrale. Alors qu'ils ne manifestaient aucune réaction à des questions simples, l'imagerie a montré l'activation des aires impliquées dans la réponse. De quoi considérer ces patients différemment, notamment au plan de la douleur."

Question : cette catégorie de patients continuera-t-elle à faire l'objet de prélèvements d'organes dits "post-mortem", comme c'est actuellement le cas dans le cadre de certains programmes, dans certains pays ?

Source :
Quotidien du médecin, 08/02/2010

1 commentaire:

Catherine a dit…

Il y a sans doute plus de LIS ("locked-in syndroms") que de comas, alors qu'on croyait au contraire jusqu'à présent. Il faudra dorénavant changer de paradigme : bien des patients qu'on pensait dans le coma sont sans doute victime d'un LIS et non d'un coma ! Voilà qui risquerait de changer la donne pour les prélèvements d'organes.
Mais le film "Johnny got his gun" ("Johnny s'en va-t-en guerre"), de 1971 (roman écrit en 1939) ne dit pas autre chose, et il ne date pas d'hier ... Au départ, ce livre qui a inspiré un film, voulait dénoncer la guerre. On s'en sert maintenant pour réfléchir sur la question : coma et douleur.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Johnny_s'en_va-t-en_guerre