Merci de ne PAS poster de messages concernant la vente d'un organe et comportant des coordonnées téléphoniques, e-mail, etc. La loi française interdit la vente d'organes.

GB: pour obtenir son permis, il faudra se prononcer sur le don d'organes

"Tous les conducteurs sollicitant un nouveau permis de conduire au Royaume-Uni seront bientôt tenus de dire s'ils sont d'accord ou pas pour donner leurs organes après leur mort, selon un nouveau dispositif préparé par le gouvernement.
Actuellement, la question leur est déjà posée quand ils remplissent les formulaires de demande de permis, mais ils ne sont pas tenus d'y répondre.
En rendant la réponse obligatoire à partir de juillet, le gouvernement espère augmenter le nombre de personnes inscrites sur le registre des donneurs.
Seuls 27% des Britanniques ont aujourd'hui fait part explicitement de leur consentement aux dons d'organes mais des études ont montré qu'ils seraient en fait bien plus nombreux à être prêts à le faire.
Quelque 8.000 malades ayant besoin d'une transplantation sont sur une liste d'attente dans le pays. Et mille décèdent chaque année faute d'avoir pu bénéficier à temps d'un don d'organes.
Avec le nouveau système, toute personne demandant un permis de conduire devra soit inscrire son nom sur la liste des donneurs, soit préciser si elle est déjà enregistrée ou bien cocher la case: 'je ne veux pas répondre à cette question maintenant'. La mesure devrait aussi s'appliquer à ceux qui demandent un renouvellement de leur permis.
'Les enquêtes ont montré qu'un grand nombre de personnes au Royaume-Uni seraient prêts à donner leurs organes, mais n'ont pas le temps de s'enregistrer', a expliqué la secrétaire d'Etat à la Santé, Anne Milton.
'Nous espérons qu'en poussant les gens à prendre une décision, nous encougerons un plus grand nombre de personnes à le faire', a-t-elle souligné.
Le gouvernement s'appuie sur des expériences similaires positives à l'étranger.
Ainsi, aux Etats-Unis, une mesure comparable prise dans l'Illinois a permis au nombre de donneurs de passer de 38 à 60%.
Si l'expérience s'avère concluante au Royaume-Uni, elle pourrait être étendue à d'autres secteurs, par exemple aux personnes faisant une demande de passeports ou demandant à bénéficier de certaines allocations."
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/infos-generales/medecine-sante/afp_00310381-gb-pour-obtenir-son-permis-il-faudra-se-prononcer-sur-le-don-d-organes.htm

1 commentaire:

Catherine a dit…

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/4403022/Don-d-organes-la-solution-anglaise.htmlhttp://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/4403022/Don-d-organes-la-solution-anglaise.html
Au Royaume-Uni, quelque 8 000 malades sont en attente de transplantation. Photo DR
Tous les conducteurs sollicitant un permis de conduire au Royaume-Uni seront bientôt tenus de dire s’ils sont d’accord ou pas pour donner leurs organes après leur mort.


Le Royaume-Uni va tester un dispositif pour contrecarrer la pénurie de dons d’organes. Tous les conducteurs sollicitant un nouveau permis de conduire seront bientôt tenus de dire s’ils sont d’accord ou pas pour donner leurs organes après leur mort.

Actuellement, la question leur est déjà posée quand ils remplissent les formulaires de demande de permis, mais ils ne sont pas tenus d’y répondre.

En rendant la réponse obligatoire à partir de juillet, le gouvernement espère augmenter le nombre de personnes inscrites sur le registre des donneurs.

Seuls 27 % des Britanniques ont aujourd’hui fait part explicitement de leur consentement aux dons d’organes mais des études ont montré qu’ils seraient en fait bien plus nombreux à être prêts à le faire. Quelque 8 000 malades ayant besoin d’une transplantation sont sur une liste d’attente dans le pays. Et mille décèdent chaque année faute d’avoir pu bénéficier à temps d’un don d’organes.

Testé avec succès
Avec le nouveau système, toute personne demandant un permis de conduire devra soit inscrire son nom sur la liste des donneurs, soit préciser si elle est déjà enregistrée ou bien cocher la case : « Je ne veux pas répondre à cette question maintenant ». La mesure devrait aussi s’appliquer à ceux qui demandent un renouvellement de leur permis.

« Les enquêtes ont montré qu’un grand nombre de personnes au Royaume-Uni seraient prêtes à donner leurs organes, mais n’ont pas le temps de s’enregistrer », a expliqué la secrétaire d’Etat à la Santé, Anne Milton.

« Nous espérons qu’en poussant les gens à prendre une décision, nous encouragerons un plus grand nombre de personnes à le faire », a-t-elle souligné.

Le gouvernement s’appuie sur des expériences similaires positives à l’étranger. Ainsi, aux Etats-Unis, une mesure comparable prise dans l’Illinois a permis au nombre de donneurs de passer de 38 à 60 %.

Si l’expérience s’avère concluante au Royaume-Uni, elle pourrait être étendue à d’autres secteurs, par exemple aux personnes faisant une demande de passeports ou demandant à bénéficier de certaines allocations.